BEST OF 2022

C’est le moment tant attendu de faire le bilan de l’année écoulée ! Voici selon moi, les ouvrages qui auront marqué 2022.

En 2022, on aura eu très chaud, dans tous les sens du terme ! Cette année, si elle ne fut pas des plus porteuses d’espoir (guerre en Ukraine, accélération du réchauffement climatique, forte poussée électorale de l’extrême-droite…), nous aura tout de même permis de « mettre en quarantaine » le Covid et nos petits tracas liés aux confinements successifs. Mais elle fut aussi une année particulièrement riche en bandes dessinées de grande qualité, et je suis loin d’avoir tout lu ! Voici donc une petite sélection de mes principaux coups de cœur :

Les Pizzlys, de Jérémie Moreau (Delcourt)
Sélection officielle Angoulême 2023

Jérémie Moreau frappe très très fort avec ses Pizzlys ! Au sommet de son art, l’auteur nous offre un sublime voyage vers le Grand Nord américain, où de jeunes parisiens apprennent à se déconnecter de leurs machines pour mieux se reconnecter à l’univers.

Le Poids des héros, de David Sala (Casterman)

David Sala, en se mettant dans la peau de l’enfant qu’il était dans les années 70, confronte ses propres souvenirs à ceux de ses aïeux héroïques. Attention chef-d’œuvre !

L’Âge d’eau – première partie, de Benjamin Flao (Futuropolis)

Benjamin Flao est de retour, et c’est une bonne nouvelle. Ce diptyque, dont nous n’avons pour l’instant que la première partie, pourrait bien égaler, voire surpasser son superbe Kililana Song. LÂge d’eau, un formidable récit post-apocalyptique aux accents chamaniques.

Deep Me, de Marc-Antoine Mathieu (Delcourt)

Marc-Antoine Mathieu vient prouver une nouvelle fois sa singularité totale dans le monde du neuvième art. Avec cette œuvre « au noir », il nous offre une vision métaphysico-poétique vertigineuse où la philosophie dialogue avec les technosciences.

La Couleur des choses, de Martin Panchaud (ça et là)
Sélection officielle Angoulême 2023

La BD la plus originale de l’an dernier, parue chez Ça et là, pourrait se contenter de ce seul qualificatif. Or, elle possède quelque chose en plus, et cela n’est pas rien : une narration au cordeau captivante alliant drame social et thriller fantasque…

Saint-Elme, tomes 2 & 3 – Serge Lehman & Frédérik Peeters (Delcourt)

Lehman et Peeters sont définitivement à la pointe du genre franco-belge et le prouvent ici avec brio ! La narration semble avoir définitivement trouvé son rythme de croisière, installant sans coup férir Saint-Elme au rang des séries BD culte, bénéficiant d’un scénario travaillé et d’une iconographie innovante pour un récit qui s’inscrit dans le roman noir.

Très chers élus, d’Erwann Terrier, Elodie Guéguen & Sylvain Tronchet (Delcourt/La Revue dessinée)

Avez-vous déjà ri et vomi en même temps ? Cette BD-docu vous donnera peut-être l’occasion d’en faire l’expérience, mais son but est avant tout de nous faire savoir comment les partis utilisent l’argent public (c’est pas glorieux, on s’en doute) et peut-être de diagnostiquer le mal pour mieux le traiter. Un ouvrage indispensable mis en images avec humour !

L’Impudence des chiens, d’Aurélien Decoudray et Nicolas Dumontheuil (Delcourt)

Sous Louis XIV, on ne rigolait pas avec la fertilité et on savait aussi se rincer l’œil ! Les auteurs nous proposent ici une farce truculente sur une coutume incroyable, aussi obscène qu’humiliante et heureusement révolue : le « Congrès » !

Colorado Train, d’Alex W. Inker (Sarbacane)
Sélection officielle Angoulême 2023

Alex W. Inker est fasciné par les croquemitaines des temps modernes, aussi indissociables de l’Amérique que le hamburger ou la Statue de la liberté. Avec cette adaptation du roman de Thibault Vermot, il nous livre un hommage glaçant à Stephen King.

1629 ou l’effrayante histoire des naufragés du Jakarta, de Xavier Dorison & Timothée Montaigne (Glénat)

Le vent du large souffle sur ce récit spectaculaire, qui s’inspire de faits réels : l’effroyable expédition d’un navire vers les terres australes au XVIIe siècle. Vent du large, certes, mais surtout vent mauvais, attisé par l’appât du gain et les enjeux de pouvoir.

Meurtre télécommandé, de Paul Kirchner et Janwillem van de Wetering (Tanibis)
Sélection officielle Angoulême 2023

Une enquête policière dans une Amérique où un surréalisme inquiétant envahit un réalisme clinquant. Près de quatre décennies après sa première parution, cette BD inclassable trouve enfin sa porte d’entrée vers la France et la francophonie.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.