Gipi, sans faux rires, sans fausses larmes

Moments extraordinaires sous faux applaudissements, de Gipi (Futuropolis) — Même sans applaudissements, ce moment de lecture a quelque chose d’extraordinaire. Si l’on n’est pas forcément convaincu d’emblée, c’est après coup que la substantifique moelle de ce livre infuse en nous… Du grand Gipi, assurément !

L’Homme, ce géant au cœur malade…

Le Grand Voyage de Rameau, de Phicil (Soleil/Métamorphose) — Excellente surprise de cette fin d’année, ce conte victorien allie avec brio réflexion philosophique et merveilleux tout en réactivant notre âme d’enfant, ce joyau que bien souvent nous avons égaré en devenant adulte…

L’aval est la vie

Le Serment des lampions, de Ryan Andrews (Delcourt) — L’auteur nous livre ici un récit initiatique plein de douceur où un simple jeu d’enfant prend des allures de voyage merveilleux, dans un pays où les lampions voguent au fil de l’eau avant de s’envoler vers les étoiles…