La grande frousse de Mickey Maousse

Terror-Island – Une terrifiante aventure de Mickey Mouse, d’Alexis Nesme (Glénat) — Décidément, la popularité de Mickey Mouse ne faiblit pas. Non seulement la célèbre souris refuse de se confiner dans des archives poussiéreuses mais elle se voit en plus offrir de nouveaux terrains de jeux « haut de gamme » par des bédéistes frenchies. Démonstration avec ce splendide Terror-Island.

La gaule des militaires

Un général, des généraux, de François Boucq et Nicolas Juncker (Le Lombard) — En 1958, la France, à la faveur de la guerre d’Algérie, était au bord du chaos. Cette BD relate avec une délicieuse causticité comment une poignée de généraux avait entrepris de mener un coup d’Etat contre la République.

Un feu révolutionnaire !

Les Mémoires du dragon Dragon, tome 1 : Valmy, c’est fini, de Simon Spruyt et Nicolas Juncker (Le Lombard) — Si on ne sait toujours pas qui a cassé le vase de Soissons, désormais on sait peut-être comment la célèbre bataille de Valmy a été gagnée. Une réécriture grivoise et jubilatoire de cet épisode décisif de l’Histoire de France.

Les voies pénétrables de la justice

L’Impudence des chiens, d’Aurélien Ducoudray et Nicolas Dumontheuil (Delcourt) — Sous Louis XIV, on ne rigolait pas avec la fertilité et on savait aussi se rincer l’œil ! Les auteurs nous proposent ici une farce truculente sur une coutume incroyable, aussi obscène qu’humiliante et heureusement révolue : le « Congrès ».

Comique cosmique en panique

La Porte de l’univers, de Goossens (Fluide Glacial) — Par ce titre intrigant, Goossens se pose des tas de questions sur ce qui nous fait rire, nous entrainant vers des hauteurs métaphysiques élaborées (et absurdes comme il se doit). On a connu plus en forme le maestro de l’humour décalé. Le lecteur, lui, restera… à la porte…

Lunaire de rien

La Conquête du cosmos, de Francis Desharnais et Alexandre Fontaine Rousseau (Éditions Pow Pow) — Les auteurs québécois déboulonnent avec un flegme réjouissant le mythe de la conquête spatiale, peut-être pas aussi glorieux qu’on voudrait bien le croire. La course à la Lune comme vous ne l’avez jamais vue !

Une autre aventure est possible !

Tananarive, de Sylvain Vallée et Mark Eacersall (Glénat) — Tananarive vient ici démontrer que la franco-belge, malgré son âge avancé, en a encore sous le capot, à l’image de ses deux protagonistes. Ce joli récit initiatique, à la fois drôle et sensible, atteste par ailleurs que l’aventure n’est ni une question d’âge, ni de distance…

Quand le chocolat part en sucette

Choco-Boys, de Ralph König (Lucky Comics/Dargaud) — Si vous appréciez le pape de la BD LGBT d’outre-Rhin et ses gay-toons à gros nez et à l’hédonisme assumé, cet hommage inattendu au célèbre cow-boy solitaire risque bien de vous laisser chocolat…

K.O. mais pas mort !

Le Réaliste, tome 4, d’Asaf Hanuka (Steinkis) — Si vous en doutiez encore, la BD israélienne existe et compte aujourd’hui de dignes représentants, dont Asaf Hanuka n’est pas des moindres. Inattendues, originales et subtiles, plus surréalistes que réalistes, ces saynètes en disent long sur un pays plutôt méconnu vu d’Europe.

L’adolescence fantasmée du Prince des voleurs

Arsène Lupin, les origines, de Christophe Gaultier, Benoît Abtey & Pierre Deschodt (Rue de Sèvres) — A l’heure où la série « Lupin » fait un carton sur Netflix, les éditions Rue de Sèvres en profitent pour publier l’intégrale d’une trilogie consacrée à l’adolescence « non officielle » du personnage mythique, avant qu’il ne devienne le « Prince des voleurs ».