Benjamin Lacombe

Entretien avec Benjamin Lacombe (Angoulême, janvier 2018)

Présent au festival d’Angoulême, Benjamin Lacombe nous parle de son dernier livre, Carmen (d’après la nouvelle de Prosper Mérimée et publié aux Editions Soleil), mais aussi de ses projets. Davantage tourné vers l’illustration que la BD, cet artiste est aujourd’hui reconnu à travers le monde et expose régulièrement dans les galeries d’art des grandes capitales.

Benjamin Lacombe, auteur touche-à-tout qui refuse les étiquettes, dit vouloir par son dessin toucher les émotions et souligne l’importance du rapport charnel avec l’œuvre, ce que seul le papier permet, s’appuyant sur qualité éditoriale exceptionnelle de Carmen. Ainsi selon lui, le livre a encore de beaux jours devant lui face au numérique, même s’il se désole du recul du temps de lecture consacré aux œuvres écrites. Souhaitons-lui un bon anniversaire, car l’air de rien, Benjamin, jeune homme épanoui de 35 ans, fête cette année ses quinze ans de carrière…

Propos recueillis le 26 janvier 2018 à Angoulême par Laurent Proudhon.

Carmen © 2017 Benjamin Lacombe (Soleil), d’après la nouvelle de Prosper Mérimée

Carmen © 2017 Benjamin Lacombe (Soleil), d’après la nouvelle de Prosper Mérimée

Carmen © 2017 Benjamin Lacombe (Soleil), d’après la nouvelle de Prosper Mérimée

 

Publicités