Francophonie et langue de bois

Éléments de langage – Cacophonie en Francophonie , de Bertin Leblanc & Paul Gros (La Boîte à Bulles) — Bertin Leblanc, ex-porte-parole de l’Organisation internationale de la francophonie, relate son expérience dans l’institution. Une fable pleine d’ironie sur un univers méconnu, loin d’être flatteuse, qui hélas fournit peu de raisons de croire à l’avenir de la langue française…

Gilgamesh dans la dèche

Les Amants de Shamhat, de Charles Berberian (Futuropolis/Louvre Éditions) — Nominé dans la sélection officielle d’Angoulême, cet album de Berbérian sans son binôme Dupuy a pourtant souffert d’un manque de visibilité. Nous étions donc curieux de découvrir à quoi cette échappée mythologique pouvait ressembler…

La grande sœur de Catwoman était française !

Musidora – Elle était une fois le cinéma, de Arnaud Delalande et Nicolas Puzenat (Editions Robinson) — Les auteurs réhabilitent la première icône du cinéma français, stupéfiante vamp tout de noir vêtue. Musidora connut un succès fulgurant et fut érigée en sex-symbol par les poilus alors confrontés à l’enfer des tranchées.

Un ange connecté à un astre en Atlantide

Moon, de Cyrille Pomès (Rue de Sèvres) — Y a-t-il encore une place pour l’amour dans l’arène frénétique que représentent les réseaux sociaux, autoroute assourdissante vers l’apocalypse ? Le mythe de l’Atlantide subtilement revisité par le prisme de notre monde technologique et « communicant ».

Comme un bateau ivre sur une mer amère

Allan Thomas Scott, le bandit marin © 2022 Sarah Belmas (Éditions Sépia) — Non, vous n’avez pas rêvé. C’est bien Allan, le méchant bandit des Aventures de Tintin, qui figure sur la couverture et tient le rôle principal de ce récit singulier et inattendu ! Une autre facette du personnage, poète à ses heures et amant (presque) romanesque…

Lunaire de rien

La Conquête du cosmos, de Francis Desharnais et Alexandre Fontaine Rousseau (Éditions Pow Pow) — Les auteurs québécois déboulonnent avec un flegme réjouissant le mythe de la conquête spatiale, peut-être pas aussi glorieux qu’on voudrait bien le croire. La course à la Lune comme vous ne l’avez jamais vue !

David Chauvel [1/2] : « Une bonne partie de la presse nationale ne parlera pas de notre livre parce qu’il est trop engagé »

David Chauvel [interview 1/2] : « Une bonne partie de la presse nationale ne parlera pas de notre livre parce qu’il est trop engagé » — David Chauvel était présent au Festival d’Angoulême pour présenter Res Publica, en collaboration avec Malo Kerfriden au dessin. C’était évidemment pour Benzine l’occasion de rencontrer cet auteur plus coutumier des séries populaires au long cours.

« Res Publica » ou la révolte des invisibles

Res Publica – Cinq ans de résistance, 2017-2021, de David Chauvel & Malo Kerfriden (Delcourt) — David Chauvel revient sur le mouvement des Gilets jaunes avec un gros pavé lancé à la face de ce qu’on pourrait appeler le thatchérisme à la française. Dense mais fluide, ce docu-BD magistral nous aide à mieux comprendre un épisode récent et turbulent de notre Histoire.

Angoulême 2022 : la consécration pour Marcello Quintanilha !

FESTIVAL D’ANGOULËME 2022, LE PALMARES – Le rideau est désormais retombé sur une édition 2022 où le soulagement lié à un retour à la normale était assez palpable sur les visages. Un palmarès printanier qui récompense les couleurs d’Écoute, jolie Márcia, de l’auteur brésilien Marcello Quintanilha.