Les bienfaits de la bogossitude

Le Jeune Acteur – Aventures de Vincent Lacoste au cinéma : tome 1 , de Riad Sattouf — Vincent Lacoste, tout le monde connaît sa tronche inénarrable de « beau gosse ». Pourtant, peu savent réellement d’où il vient et qu’il est devenu acteur un peu par hasard, quoiqu’en partie grâce au flair de son mentor Riad Sattouf qui rend ici hommage à celui qu’il surnomme son « Antoine Doinel ».

Telenovela volcanique

Ecoute, jolie Márcia, de Marcello Quintanilha (Editions ça et là) — Quand on nait et grandit dans les favelas, difficile de s’élever, surtout quand votre destinée semble vous plaquer au sol de toutes ses forces. L’histoire tumultueuse et poignante d’une mère courage, par un auteur brésilien emblématique.

Quand l’Islam rayonnait sous la lumière andalouse

En cette période pré-électorale où la xénophobie pointe de nouveau son mufle malodorant, La Bibliomule de Cordoue arrive à point nommé pour nous rappeler que l’Islam eut son heure de gloire au cours du Moyen-âge, et ce jusqu’en Europe. Sous des dehors burlesques, une véritable ode au savoir et à la tolérance.

Lune rouge

Kosmos, de Pat Berna & Fabien Bedouel (Delcourt) — Et si les Russes avaient été les premiers à marcher sur la Lune ? Ce récit fascinant, sous ses aspects documentaires, ne reste qu’une fiction ! Amis complotistes, vous êtes priés de ne pas croire tout ce que vous verrez dans cette bande dessinée…

Ambroise, le Beau au cœur dormant

47 cordes – première partie, de Timothé Le Boucher (Glénat) — Se faire caméléon pour mieux soumettre sa proie… Timothé Le Boucher revisite avec originalité le conte de fées sur le thème de la manipulation et de la possession. Complexe et érudit, ce premier volet, sans nous convaincre totalement, réussit toutefois à nous fasciner et à nous mettre en appétit.

Changement climatique : le déni ou l’éden

Le Monde sans fin, de Jean-Marc Jancovici & Christophe Blain (Dargaud) — Organiser la fin d’un monde, c’est éviter la fin du monde ! Avec Le Monde sans fin, Christophe Blain, associé à Jean-Marc Jancovici, frappe très fort. Énorme coup de cœur pour une lecture indispensable et vivifiante !

Sous le masque du varan, le véreux se libère

Autopsie d’un imposteur, de Thomas Campi & Vincent Zabus (Delcourt) — Est-il possible de rester vertueux lorsqu’on aspire à sortir de sa condition pour rejoindre l’élite ? Entre peinture sociale et thriller aux accents oniriques, cette fable sur l’ambition au graphisme soigné nous envoûte autant qu’elle nous perturbe.

L’histoire de la petite chanteuse devenue pasionaria

Élise et les nouveaux partisans, de Dominique Grange et Jacques Tardi (Delcourt) — Avec cet album photo empreint de nostalgie, Jacques Tardi met en images la jeunesse de Dominique Grange, son épouse chanteuse, qui évoque ses années de lutte dans les années 60-70. Une description saisissante et assez peu flatteuse de la Cinquième République post-coloniale.

Une autre aventure est possible !

Tananarive, de Sylvain Vallée et Mark Eacersall (Glénat) — Tananarive vient ici démontrer que la franco-belge, malgré son âge avancé, en a encore sous le capot, à l’image de ses deux protagonistes. Ce joli récit initiatique, à la fois drôle et sensible, atteste par ailleurs que l’aventure n’est ni une question d’âge, ni de distance…

Quand le chocolat part en sucette

Choco-Boys, de Ralph König (Lucky Comics/Dargaud) — Si vous appréciez le pape de la BD LGBT d’outre-Rhin et ses gay-toons à gros nez et à l’hédonisme assumé, cet hommage inattendu au célèbre cow-boy solitaire risque bien de vous laisser chocolat…