La Statue de la Liberté sur le divan

Frink & Freud, de Pierre Péju et Lionel Richerand (Casterman) — En cette période anxiogène propice à l’introspection, on dirait que la psychanalyse a le vent en poupe, comme l’atteste le succès de la série-phénomène « En Thérapie » sur Arte. La BD s’y mettrait-elle aussi ?

Vie et mort d’une étoile filante du 7e art

Patrick Dewaere, à part ça la vie est belle, de LF Bollée & Maran Hrachyan (Glénat) — Difficile à croire, mais l’immense acteur qu’était Patrick Dewaere n’a jamais obtenu de César, la récompense qui aurait pu l’aider à ressouder les fêlures de son passé. LF Bollée livre un hommage tendre et sincère à cet écorché vif disparu trop tôt.

Quand la sirène se fait reine

Anaïs Nin – Sur la mer des mensonges, de Léonie Bischoff (Casterman) — Entre ciel et mer, ce joli roman graphique de Léonie Bischoff dresse le portrait d’une femme sincère, dont les écrits érotiques font écho à la version la plus moderne d’un féminisme libre, hors de tout diktat et à la sexualité assumée.

Le destin-boomerang d’un tueur de masse devenu héros

L’Homme qui tua Chris Kyle, de Fabien Nury & Brüno (Dargaud) — Cet excellent docu-BD retrace l’ascension irrésistible d’un « héros » vers les sommets de la notoriété, une histoire comme seule l’Amérique sait en produire. Avec toujours le terrible coup du sort en bout de course…

L’histoire d’un palais sauvé de la poussière

Le Château de mon père – Versailles ressuscité, de Maïté Labat, Jean-Baptiste Véber & Alexis Vitrebert (La Boîte à Bulles) — Pierre de Nolhac est l’homme qui a redonné à Versailles son prestige d’antan. Un véritable sacerdoce qui comportait aussi le revers d’une médaille hantée par les puissants fantômes d’un illustre passé…

Biographie d’un héros anonyme

L’Art de voler, d’Antonio Altarriba & Kim (Denoël Graphic) — Avec L’Art de voler, paru il y a près de dix ans, l’Espagne découvrait son « Maus », le roman graphique d’un fils narrant l’histoire de son père tout au long d’un XXe siècle tragique dans la péninsule ibérique.

Les étonnants confins du confinement

Enferme-moi si tu peux, d’Anne-Caroline Pandolfo & Terkel Risbjerg (Casterman) — Cet album passionnant rend un digne et sublime hommage aux oubliés de l’art officiel, ces artistes souvent considérés comme des « aliénés » dont la folie dérange parce qu’elle est inclassable…

Maladie de l’amour

Pilules bleues, de Frederik Peeters (Atrabile) — Il y a près de vingt ans, paraissait « Pilules bleues », l’ouvrage qui a fait connaître Frederik Peeters. Celui-ci y raconte sa rencontre avec Cati, cette jeune femme atteinte du SIDA et mère d’un enfant également séropositif depuis sa naissance. Une histoire d’amour touchante autour d’une maladie qui à l’époque était encore souvent mortelle…