Francophonie et langue de bois

Éléments de langage – Cacophonie en Francophonie , de Bertin Leblanc & Paul Gros (La Boîte à Bulles) — Bertin Leblanc, ex-porte-parole de l’Organisation internationale de la francophonie, relate son expérience dans l’institution. Une fable pleine d’ironie sur un univers méconnu, loin d’être flatteuse, qui hélas fournit peu de raisons de croire à l’avenir de la langue française…

David Chauvel [2/2] : « L’idéologie néolibérale s’accompagne toujours de brutalité et d’autorité, toujours »

David Chauvel [2/2] : « L’idéologie néolibérale s’accompagne toujours de brutalité et d’autorité, toujours » — Suite de l’interview de David Chauvel autour de Res Publica, un livre qui, à l’approche des élections présidentielles, revient sur le mandat de Macron, marqué par le mouvement des Gilets jaunes.

« Res Publica » ou la révolte des invisibles

Res Publica – Cinq ans de résistance, 2017-2021, de David Chauvel & Malo Kerfriden (Delcourt) — David Chauvel revient sur le mouvement des Gilets jaunes avec un gros pavé lancé à la face de ce qu’on pourrait appeler le thatchérisme à la française. Dense mais fluide, ce docu-BD magistral nous aide à mieux comprendre un épisode récent et turbulent de notre Histoire.

K.O. mais pas mort !

Le Réaliste, tome 4, d’Asaf Hanuka (Steinkis) — Si vous en doutiez encore, la BD israélienne existe et compte aujourd’hui de dignes représentants, dont Asaf Hanuka n’est pas des moindres. Inattendues, originales et subtiles, plus surréalistes que réalistes, ces saynètes en disent long sur un pays plutôt méconnu vu d’Europe.

Miroir noir de notre présent au futur antérieur

1984, de Jean-Christophe Derrien & Rémi Torregrossa (Soleil) — Le roman culte de George Orwell vient de faire l’objet de plusieurs adaptations BD quasi-simultanées. Une preuve de la modernité de cette dystopie pourtant très sombre. Et même quand l’éditeur s’appelle Soleil, sa version n’en est pas pour autant plus lumineuse…

Trans(e) de carnaval

Peau d’homme, de Hubert & Zanzim (Glénat) — Fraîchement couronné de quatre prix cette semaine, « Peau d’homme », conte médiéval au propos extrêmement moderne sur la théorie du genre, restera comme le plus bel héritage du regretté Hubert, en collaboration avec Zanzim, qui sublime le récit par son dessin candide et enchanteur.

La blague contre la schlague

Le Château des animaux, de Xavier Dorison & Félix Delep (Casterman) — A l’heure du procès de Charlie, c’est le moment d’évoquer le premier tome de cette série qui parle de la puissance du rire et de son irrévérence sous-jacente face à la tyrannie, et la façon dont il est redouté par les ennemis de la liberté…

Street Art et (r)évolution

L’Éveil, de Vincent Zabus & Thomas Campi (Delcourt) — Quand le monde paraît terrifiant et qu’on se sent impuissant, existe-t-il une alternative ? Cette BD pleine de finesse nous montre que peut-être, le salut est dans l’art, un art qui bouscule et éveille les consciences…

Une saga politico-romantique dans une U.R.S.S. revisitée

Le Désespoir du singe, d’Alfred & Jean-Philippe Peyraud (Delcourt) — Il y a quatorze ans, paraissait le premier tome du Désespoir du singe, la très belle trilogie du talentueux Alfred, une saga politico-romantique dans un URSS revisité…

Biographie d’un héros anonyme

L’Art de voler, d’Antonio Altarriba & Kim (Denoël Graphic) — Avec L’Art de voler, paru il y a près de dix ans, l’Espagne découvrait son « Maus », le roman graphique d’un fils narrant l’histoire de son père tout au long d’un XXe siècle tragique dans la péninsule ibérique.