Miracle sous le sceau de l’enfer

Un avion sans elle, de Fred Duval, Michel Bussi et Nicolaï Pinheiro (Glénat) — Après « Nymphéas noirs », Fred Duval s’attaque à un autre best-seller de Michel Bussi, celui qui aura fait connaître l’écrivain normand du grand public. Mis en images avec brio par Nicolaï Pinheiro, ce récit très bien huilé a le mérite de tenir le lecteur en haleine jusqu’au bout…

Jacques la menace !

Il faut flinguer Ramirez, de Nicolas Pétrimaux (Glénat) — Mais pourquoi faudrait-il donc flinguer Ramirez ? Pour quelle raison une redoutable mafia mexicaine serait-elle aux trousses de cet employé insignifiant d’une entreprise d’aspirateurs ? Accrochez-vos ceintures, vous allez respirer de la poussière…

Une affaire qui sent le pâté !

Dans mon village, on mangeait des chats, de Pelaez & Porcel (Bamboo/Grand Angle) — Ce thriller captivant servi par un texte très noir relate le parcours extraordinaire de Jacques, un gamin rebelle nourri par la violence et le mensonge. Un peu caricatural mais plutôt bien mené dans l’ensemble.

Le retour des soucoupes volantes

L’Invasion silencieuse, tome 1, de Michael Cherkas & Larry Hancock (Delcourt) — Entre conspirationnisme et science-fiction, ce thriller paranoïaque, qui évoque plus La Quatrième Dimension ou Les Envahisseurs que E.T. l’extraterrestre, réussit à nous intriguer. Avec style et sobriété.

Maudit paradis

La Dernière Rose de l’été , de Lucas Harari (Sarbacane) — Ce récit très attendu de l’auteur de « L’Aimant » nous emmène sur les rives de la Méditerranée, où le soleil fait naître des ombres inquiétantes, où l’apparente insouciance masque une terrible tragédie à venir…

Coma caméléon

Le Patient, de Timothé Le Boucher (Glénat) — Avant de s’attaquer aux productions de la rentrée, il me paraissait essentiel de revenir sur ce récit du jeune prodige Timothé Le Boucher. Un thriller captivant mené avec brio.

Esprit de Lynch, es-tu là ?

Les Mystères de Hobtown – Tome 1 : L’Affaire des hommes disparus, de Kris Bertin & Alexander Forbes (Pow Pow) — Entre littérature policière jeunesse et échappées lynchiennes, « L’Affaire des hommes disparus » est l’ouvrage le plus étrange de l’été. Par deux auteurs venus des terres mystérieuses qui virent grandir Stephen King…

Polar macabre en pays aztèque

Le Serpent et la Lance, acte 1 : Ombre-Montagne, de Hub (Delcourt) — Quand « Seven » rencontre « Les Mystérieuses Cités d’or », cela donne « Le Serpent et la Lance ». Le premier tome fascinant d’une trilogie ambitieuse et maîtrisée se déroulant dans l’Amérique précolombienne.

Espionnage et poupées russes

Tumulte, de John Harris Dunning & Michael Kennedy (Presque Lune) — Cet ouvrage tout à fait inclassable nous entraîne au cœur d’une machination diabolique avec pour axe le trouble de la personnalité multiple. Un récit d’espionnage métaphysique à la fois ardu et perturbant…

Les très sales tours de l’amour

Quand je serai mort, de Réal Godbout & Laurent Chabin (La Pastèque) — Même dans la ville idéale, les choses les plus ignobles surviennent. Ce récit très noir nous entraîne dans les tréfonds obscurs de Montréal pour suivre le destin tragique d’un amant maudit.