All alone with Stallone

L’Américain, de Loïc Guyon (Sarbacane) — Que se passe-t-il lorsque les héros testostéronés à la Sylvester Stallone traversent le petit écran pour débarquer dans votre quotidien banal ? Le début de la gloire ou la descente aux enfers ? Seuls les fans comme Francis pourront le savoir…

Un derviche qui tourne au vinaigre

Saint-Elme, tome 2 : L’Avenir de la famille, de Serge Lehman & Frédérik Peeters (Delcourt) — Après un premier volet déjà retenu dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême, Lehman et Peeters creusent avec brio le sillon de leur polar noir, avec des personnages sculptés au fer rouge, toujours dans une atmosphère à la fois violente et intrigante.

Thune, tunnels et tumultes

Blacksad tome 6 – Alors tout tombe, première partie, de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido (Dargaud) — Pour fêter son retour après huit ans d’absence, Blacksad revient dans la Grosse Pomme des origines. Une « fête » qui sera de courte durée, car déjà, une affaire de corruption opposant le maire au syndicat du métro menace de semer la mort…

La montagne, ça vous saccage !

Saint-Elme, tome 1 : La Vache brûlée, de Serge Lehman & Frédérik Peeters (Delcourt) — Après leur fabuleux Homme gribouillé, Serge Lehman et Frederik Peeters s’associent à nouveau pour nous offrir une œuvre inclassable, en déformant les codes du polar pour en faire un objet électrique et violent aux frontières de l’absurde.

Sous le masque du varan, le véreux se libère

Autopsie d’un imposteur, de Thomas Campi & Vincent Zabus (Delcourt) — Est-il possible de rester vertueux lorsqu’on aspire à sortir de sa condition pour rejoindre l’élite ? Entre peinture sociale et thriller aux accents oniriques, cette fable sur l’ambition au graphisme soigné nous envoûte autant qu’elle nous perturbe.

Miracle sous le sceau de l’enfer

Un avion sans elle, de Fred Duval, Michel Bussi et Nicolaï Pinheiro (Glénat) — Après « Nymphéas noirs », Fred Duval s’attaque à un autre best-seller de Michel Bussi, celui qui aura fait connaître l’écrivain normand du grand public. Mis en images avec brio par Nicolaï Pinheiro, ce récit très bien huilé a le mérite de tenir le lecteur en haleine jusqu’au bout…

Jacques la menace !

Il faut flinguer Ramirez, de Nicolas Pétrimaux (Glénat) — Mais pourquoi faudrait-il donc flinguer Ramirez ? Pour quelle raison une redoutable mafia mexicaine serait-elle aux trousses de cet employé insignifiant d’une entreprise d’aspirateurs ? Accrochez-vos ceintures, vous allez respirer de la poussière…

Une affaire qui sent le pâté !

Dans mon village, on mangeait des chats, de Pelaez & Porcel (Bamboo/Grand Angle) — Ce thriller captivant servi par un texte très noir relate le parcours extraordinaire de Jacques, un gamin rebelle nourri par la violence et le mensonge. Un peu caricatural mais plutôt bien mené dans l’ensemble.

Le retour des soucoupes volantes

L’Invasion silencieuse, tome 1, de Michael Cherkas & Larry Hancock (Delcourt) — Entre conspirationnisme et science-fiction, ce thriller paranoïaque, qui évoque plus La Quatrième Dimension ou Les Envahisseurs que E.T. l’extraterrestre, réussit à nous intriguer. Avec style et sobriété.

Maudit paradis

La Dernière Rose de l’été , de Lucas Harari (Sarbacane) — Ce récit très attendu de l’auteur de « L’Aimant » nous emmène sur les rives de la Méditerranée, où le soleil fait naître des ombres inquiétantes, où l’apparente insouciance masque une terrible tragédie à venir…