Que devient Jens Harder (et son vertigineux projet) ?

Beta…civilisations – volume 1, de Jens Harder (Actes Sud – L’An 2) — Je déterre cette vieille chronique concernant le projet monumental de Jens Harder qui visait à narrer l’histoire de l’univers puis de l’humanité en dessin. L’occasion de s’interroger sur la suite de « Beta…Civilisations » qui n’est toujours pas sortie huit ans après le premier volet…

Comme un bateau ivre sur une mer amère

Allan Thomas Scott, le bandit marin, de Sarah Belmas (Éditions Sépia) — Non, vous n’avez pas rêvé. C’est bien Allan, le méchant bandit des Aventures de Tintin, qui figure sur la couverture et tient le rôle principal de ce récit singulier et inattendu ! Une autre facette du personnage, poète à ses heures et amant (presque) romanesque…

L’or du silence

Le Spectateur, de Théo Grosjean (Éditions Soleil) — Avec ce récit totalement envoûtant, Théo Grosjean, en nous mettant dans la peau d’un être muet et en apparence asocial, nous convie à l’empathie à son égard. Quant le neuvième art prend tout son sens…

All alone with Stallone

L’Américain, de Loïc Guyon (Sarbacane) — Que se passe-t-il lorsque les héros testostéronés à la Sylvester Stallone traversent le petit écran pour débarquer dans votre quotidien banal ? Le début de la gloire ou la descente aux enfers ? Seuls les fans comme Francis pourront le savoir…

La mélopée impénétrable des galaxies lointaines

Energies noires, de Jesse Jacobs (Tanibis) — Avec un tel OVNI, dont le style relève plutôt du fanzinat, autant dire qu’on a dépassé les limites du bizarre. Si les amateurs de dimensions parallèles risquent d’être comblés, les autres devront se méfier des volts occultes dissimulés dans ce livre !

La corneille, le policier et le djihadiste

Tout est vrai, de Giacomo Nanni (Ici Même) — Quand les corneilles investissent la cité… Un récit énigmatique, entre étude ornithologique et documentaire historique. Et si pour mieux appréhender les soubresauts de notre monde, on écoutait un peu plus les oiseaux ?

L’espace d’un éclair

À travers, de Tom Haugomat (Editions Thierry Magnier) — De quoi sont faits nos rêves et vers quelle destinée nous guident-ils ? Quand on a tutoyé les étoiles, que nous reste-t-il à conquérir ? Paru il y a trois ans, ce récit muet et poétique résume avec finesse une vie à la vitesse de l’éclair…

Étoile mystérieuse

Soleil mécanique, de Lukasz Wojciechowski (Editions ça et là) — Cette BD expérimentale et étonnante a été conçue avec AutoCAD ! Au-delà de l’exercice de style, c’est l’histoire fascinante d’un architecte pulvérisé en plein vol par les nazis, alors qu’il s’apprêtait à toucher le « soleil »…

Grosse castagne dans la montagne

Longue Vie/Le Fils du roi, de Stanislas Moussé (Le Tripode) — Dans cette BD muette et singulière, l’œil aime à se perdre dans des paysages alpins bucoliques où se joue une guerre permanente, plus cocasse qu’effrayante. Un drôle de récit héroïco-fantaisiste avec son lot de monstres…

Ceci n’est pas un OVNI

Mauretania – Une traversée, de Chris Reynolds (Tanibis) — Avec Chris Reynolds, auteur « le plus sous-estimé des vingt dernières années » selon certains, est née la BD de SF surréaliste. On pourra trouver cela au choix hermétique, perturbant, ou envoûtant. Ou les trois en même temps.