Gilgamesh dans la dèche

Les Amants de Shamhat, de Charles Berberian (Futuropolis/Louvre Éditions) — Nominé dans la sélection officielle d’Angoulême, cet album de Berbérian sans son binôme Dupuy a pourtant souffert d’un manque de visibilité. Nous étions donc curieux de découvrir à quoi cette échappée mythologique pouvait ressembler…

La grande sœur de Catwoman était française !

Musidora – Elle était une fois le cinéma, de Arnaud Delalande et Nicolas Puzenat (Editions Robinson) — Les auteurs réhabilitent la première icône du cinéma français, stupéfiante vamp tout de noir vêtue. Musidora connut un succès fulgurant et fut érigée en sex-symbol par les poilus alors confrontés à l’enfer des tranchées.

Flower Power against garbage

Le Poids des héros, de David Sala (Casterman) — David Sala, en se mettant dans la peau de l’enfant qu’il était dans les années 70, confronte ses propres souvenirs à ceux de ses aïeux héroïques. L’année à peine commencée, un chef d’œuvre est né !

Quand l’Islam rayonnait sous la lumière andalouse

En cette période pré-électorale où la xénophobie pointe de nouveau son mufle malodorant, La Bibliomule de Cordoue arrive à point nommé pour nous rappeler que l’Islam eut son heure de gloire au cours du Moyen-âge, et ce jusqu’en Europe. Sous des dehors burlesques, une véritable ode au savoir et à la tolérance.

L’histoire de la petite chanteuse devenue pasionaria

Élise et les nouveaux partisans, de Dominique Grange et Jacques Tardi (Delcourt) — Avec cet album photo empreint de nostalgie, Jacques Tardi met en images la jeunesse de Dominique Grange, son épouse chanteuse, qui évoque ses années de lutte dans les années 60-70. Une description saisissante et assez peu flatteuse de la Cinquième République post-coloniale.

L’affaire to share

#J’Accuse…!, de Jean Dytar (Delcourt) — Et si Internet avait existé sous la Troisième République, comment l’Affaire Dreyfus aurait-elle été traitée ? Abordant le mythe sous cet angle aussi anachronique qu’original, Jean Dytar nous immerge dans un procès totalement édifiant.

Désagréments des gréements

Le Voyage du Commodore Anson, de Christian Perrissin & Matthieu Blanchin (Futuropolis) — Un récit passionnant retraçant le « tour du monde » (involontaire) d’une glorieuse figure de la marine britannique au XVIIIe siècle. Le voyage, beaucoup moins glorieux, se solda par une terrible hécatombe parmi l’équipage. A l’époque, la vie humaine comptait bien moins que la conquête des terres…

Apocalypse en Oklahoma

Jours de sable, d’Aimée de Jongh (Dargaud) — Le « Dust Bowl », gigantesque tempête de sable survenue aux USA dans les années 1930, fut la première catastrophe environnementale de grande ampleur provoquée par l’Homme. Aimée de Jongh nous fait revivre cette tragédie de façon saisissante.

De la cruauté d’une Corée décorrélée

L’Attente, de Keum Suk Gendry-Kim (Futuropolis) — Après la partition de la Corée au début des années 50, des milliers de familles furent brisées. Une douleur rare, silencieuse, superbement évoquée dans ce récit délicat et poignant de Keum Suk Gendry-Kim.

Gare aux méduses insatiables !

Murena, chapitre 11 : Lemuria, de Jean Dufaux & Theo Caneshi (Dargaud) — Qui l’eut cru ? Lucius Murena, héros sans peur et sans reproches, est devenu l’esclave sexuel d’une redoutable prédatrice, Lemuria. Décidément, ce remarquable péplum continue à produire du rêve…