Francophonie et langue de bois

Éléments de langage – Cacophonie en Francophonie , de Bertin Leblanc & Paul Gros (La Boîte à Bulles) — Bertin Leblanc, ex-porte-parole de l’Organisation internationale de la francophonie, relate son expérience dans l’institution. Une fable pleine d’ironie sur un univers méconnu, loin d’être flatteuse, qui hélas fournit peu de raisons de croire à l’avenir de la langue française…

La grande sœur de Catwoman était française !

Musidora – Elle était une fois le cinéma, de Arnaud Delalande et Nicolas Puzenat (Editions Robinson) — Les auteurs réhabilitent la première icône du cinéma français, stupéfiante vamp tout de noir vêtue. Musidora connut un succès fulgurant et fut érigée en sex-symbol par les poilus alors confrontés à l’enfer des tranchées.

Un ange connecté à un astre en Atlantide

Moon, de Cyrille Pomès (Rue de Sèvres) — Y a-t-il encore une place pour l’amour dans l’arène frénétique que représentent les réseaux sociaux, autoroute assourdissante vers l’apocalypse ? Le mythe de l’Atlantide subtilement revisité par le prisme de notre monde technologique et « communicant ».

Comme un bateau ivre sur une mer amère

Allan Thomas Scott, le bandit marin © 2022 Sarah Belmas (Éditions Sépia) — Non, vous n’avez pas rêvé. C’est bien Allan, le méchant bandit des Aventures de Tintin, qui figure sur la couverture et tient le rôle principal de ce récit singulier et inattendu ! Une autre facette du personnage, poète à ses heures et amant (presque) romanesque…

« Res Publica » ou la révolte des invisibles

Res Publica – Cinq ans de résistance, 2017-2021, de David Chauvel & Malo Kerfriden (Delcourt) — David Chauvel revient sur le mouvement des Gilets jaunes avec un gros pavé lancé à la face de ce qu’on pourrait appeler le thatchérisme à la française. Dense mais fluide, ce docu-BD magistral nous aide à mieux comprendre un épisode récent et turbulent de notre Histoire.

Un derviche qui tourne au vinaigre

Saint-Elme, tome 2 : L’Avenir de la famille, de Serge Lehman & Frédérik Peeters (Delcourt) — Après un premier volet déjà retenu dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême, Lehman et Peeters creusent avec brio le sillon de leur polar noir, avec des personnages sculptés au fer rouge, toujours dans une atmosphère à la fois violente et intrigante.

Flower Power against garbage

Le Poids des héros, de David Sala (Casterman) — David Sala, en se mettant dans la peau de l’enfant qu’il était dans les années 70, confronte ses propres souvenirs à ceux de ses aïeux héroïques. L’année à peine commencée, un chef d’œuvre est né !

Black Holleville is the new thrill

Immonde !, d’Elizabeth Holleville (Glénat) — Retenez-bien son nom ! Elizabeth Holleville, autrice prometteuse, nous offre une relecture frenchie des films fantastiques U.S. des années 80, pour notre plus grand bonheur mais encore davantage pour celui des fans de Charles Burns, Cronenberg, Spielberg, Carpenter et consorts.

La montagne, ça vous saccage !

Saint-Elme, tome 1 : La Vache brûlée, de Serge Lehman & Frédérik Peeters (Delcourt) — Après leur fabuleux Homme gribouillé, Serge Lehman et Frederik Peeters s’associent à nouveau pour nous offrir une œuvre inclassable, en déformant les codes du polar pour en faire un objet électrique et violent aux frontières de l’absurde.

Odette, sans dot, connaît l’antidote

Sous les galets la plage, de Pascal Rabaté (Rue de Sèvres) — « En matière de révolte, aucun de nous ne doit avoir besoin d’ancêtres ». Cette citation d’André Breton en quatrième de couverture donne le ton. Rabaté nous revient en grande forme avec ce récit pré-soixante-huitard jubilatoire, prouvant qu’il n’est pas toujours nécessaire de descendre dans la rue pour bousculer l’ordre établi…