Le quatrième âge a ses héros !

Les Vieux fourneaux

Les Vieux Fourneaux t.2 : Bonnie and Pierrot © 2014 Lupano & Cauuet (Dargaud)

Et rebelote pour nos vieux briscards à qui on a pris plaisir à s’attacher dès le premier tome. On retrouve le trio infernal avec la nièce d’Antoine, Sophie. Plus en forme et plus provocateurs que jamais ! Bourgeois, bohêmes ou non, prenez garde, ce gang d’octos un peu anars risquent bien de vous donner du vieux cep (de vigne) à retordre !

les vieux fourneaux-t2Cette fois, c’est sur le personnage de Pierrot que l’histoire est centrée. Et celui-ci va se retrouver sens dessus dessous le jour où il reçoit un colis rempli de biffetons signé d’une ancienne camarade de lutte qu’il croyait morte et dont il était l’amant passionné. Ce tome nous donnera également l’occasion de croiser la faune interlope de l’Île de la Tordue, un immeuble transformé en repaire de contre-culture avec la bénédiction de sa propriétaire, une vieille aristocrate en révolte…

On notera une moindre truculence des dialogues par rapport au premier épisode, mais compensée par quelques scènes tout à fait savoureuses (si l’on peut dire, car la scène de « l’attentat gériatrique » au meeting de Jean-François Coppé peut donner des haut-le-cœur) et franchement hilarantes. Et désormais, vous ne réagirez peut-être plus tout à fait de la même manière quand vous demanderez une baguette à votre boulanger et qu’il vous proposera de choisir entre quinze sortes… Avec ce deuxième volet au titre en forme de clin d’œil aux gangsters Bonnie and Clyde, Lupano réussit parfaitement à pointer du doigt les travers de notre époque consumériste et individualiste, où le jeunisme TGV finit par contaminer tous les domaines de la société en poussant au talus les déambulateurs de nos anciens. Ces « vieux fourneaux » pourraient se contenter de venger leur génération à la manière d’une Tatie Danielle, mais dans leur élan aussi altruiste que rageur, englobent les exclus et les opprimés tous âges confondus. C’est également un plaisir de retrouver le très efficace trait « franco-belge » de Cauuet et ses tronches expressives.

Si la vieillesse vous inquiète, et que cette inquiétude est accentuée par un sentiment de révolte vis-à-vis de ce monde de brutes, voyez la vie du bon côté et fourbissez vos armes avec ces Vieux Fourneaux. Une véritable mine d’or pour votre âme d’insoumis, laquelle pourra inspirer vos opérations commando d’aujourd’hui et plus particulièrement de demain, à un âge où on vous commencerez à passer pour inoffensif, où on vous considérera comme un débris incontinent, charge pour la société pour les uns ou vieil aigri incapable de changer le monde pour les autres. Le tout dans la joie et la bonne humeur, ce qui ne gâche rien.

Les vieux fourneaux t.2 : Bonnie and Pierrot
Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin et couleurs : Paul Cauuet
Editeur : Dargaud
54 pages –  11,99 €
Parution : 24 octobre 2014

Angoulême 2015 : Prix du public Cultura pour le tome 1 : Ceux qui restentlire la chronique
Prix Canal BD 2014 pour le tome 1
Prix Fnac Belgique 2015 pour le tome 1

Lire la chronique du tome 3
Lire la chronique du tome 4

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Société/Chroniques sociales, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s