Le retour du roi (enfin…)

Castelmaure © 2020 Alfred & Lewis Trondheim (Delcourt)

Avec Castelmaure, Alfred et Trondheim se proposent de nous faire partager un conte de fées dans la grande tradition, une initiative fort bienvenue dans cette période morose où le rêve ne cesse de refluer…

Au Royaume de Castelmaure, le château royal a été déserté il y a vingt ans, depuis le jour où le Roi Eric est parti inexplicablement sans laisser de traces. Aujourd’hui la petite île qu’il domine est cernée par de violentes tempêtes, rendant l’accostage impossible. Certains affirment y avoir vu des lumières, des fantômes… S’ajoute à cela cette étrange malédiction qui a vu des enfants naître le même jour et semble lier nombre de destins, dont celui d’une sorcière vivant au fond des bois…

Cet album réalisé par deux potes de longue date — Alfred et Lewis Trondheim — ayant eu l’occasion de collaborer sur la série des Donjons et qui lorgne du côté du conte de fées, ne risque pas de révolutionner le genre. Le projet s’avère davantage comme un exercice de style un peu récréatif que guidé par une véritable ambition narrative. On y retrouve quelques codes très classiques : un roi maudit, frappé d’une malédiction qui l’a poussé à quitter son château pour devenir ermite. Poussé par les événements (les retrouvailles avec ses enfants) et les conseils d’une sorcière recluse en pleine forêt, celui-ci finira par affronter l’usurpateur qui a endossé sa couronne. L’histoire comporte quelques passages horrifiques, sans quoi ce ne serait pas tout à fait un conte, mais rien de vraiment traumatisant s’il faut rassurer les plus jeunes.

Et si l’on apprécie le trait d’Alfred, capable de s’adapter à des contextes narratifs divers, on se laissera conduire sans problème dans cet univers médiéval un brin caricatural où l’on retrouvera avec bonheur sa part d’enfance, un univers aux couleurs chatoyantes élaborées par Lou et Alfred lui-même.

Un album qui peut donc facilement être destiné à un large public, et fournit une occasion opportune de s’échapper, le temps d’une lecture, vers un monde imaginaire où un seul virus sera peut-être à redouter : le confinovirus (ou Confin-20). Il s’agit d’une nouvelle et mystérieuse bactérie renforçant le désir de s’enfermer chez soi pour s’isoler du quotidien peu plaisant qui nous étreint depuis maintenant bientôt un an…

Castelmaure
Scénario : Lewis Trondheim
Dessin : Alfred
Colorisation : Lou & Alfred
Editeur : Delcourt
Collection : Shampooing
144 pages – 18,95 €
Parution : 14 octobre 2020

Castelmaure © 2020 Alfred & Lewis Trondheim (Delcourt)

Cet article, publié dans Contes et légendes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.