Suaves péchés

L-Herbier-sauvage-A2

L’Herbier sauvage © 2016 Fabien Vehlmann & Chloé Cruchaudet (Soleil)

Sur plusieurs mois, Fabien Vehlmann est allé glaner les propos d’anonymes sur « cet obscur objet du désir » . Tel un collectionneur, l’auteur a parcouru avec ses interlocuteurs « les chemins buissonniers de la pensée », ces « herbes folles » qu’il affectionne, des « plantes rares et sauvages » qui viendront enrichir son Herbier sauvage… Un ouvrage sur un monde parallèle joliment illustré par les aquarelles érotiques et sensuelles de Chloé Cruchaudet, auteure du très remarqué Mauvais genre en 2013.

 

l-herbier-sauvageFabien Vehlmann est plus connu comme scénariste de BD (Jolies ténèbres, Seuls…).. Cette fois-ci, il change de registre et s’éloigne du 9ème art, se faisant reporter-confident dans un livre destiné aux « lecteurs avertis », ce qui exclut d’emblée cette pauvre Christine Boutin.

Au gré de ses rencontres, sur les terrasses de café, dans les parcs ou dans la rue, Fabien Vehlmann a retranscrit la parole de ces femmes et hommes, hétéros ou homos, célibataires ou en couple, sur un sujet qui d’une façon ou d’une autre provoque une accélération du rythme cardiaque : le SEXE, envisagé sous l’angle du plaisir et non de la simple fonction reproductrice… Si chacun semble s’exprimer en toute liberté, les morceaux choisis ne sont jamais vulgaires, car Fabien Vehlmann ne fait ni dans le voyeurisme ni dans le scabreux. On y découvrira variétés de témoignages : souvenirs de dépucelages, pratiques SM, anecdotes amusantes, fantasmes érotiques. Aucun tabou ne vient édulcorer ces textes, mais pour autant cet Herbier sauvage n’a rien de l’ouvrage à lire d’une main. Et comme pour rassurer les plus traditionalistes, le livre se termine par le récit d’un homme qui raconte comment son couple s’est trouvé renforcé, après que sa compagne et lui-même, ayant constaté le déclin de leur ardeur réciproque, aient décidé d’un commun accord de s’autoriser un brin de libertinage, tout en se fixant des règles : ne rien se dire pour ne pas rendre l’autre jaloux. Suite à cette initiative, ils décidèrent de se marier après huit ans de vie commune !

Le tout est poétisé avec sensibilité par Chloé Cruchaudet qui parvient avec ses aquarelles à trouver le ton juste en illustrant ces confessions très privées. Sous le pinceau de l’artiste, le sexe devient beau, tout simplement. Mais il se fait aussi extravagant, émouvant ou cocasse, même quand la scène n’est pas censée être hyper sexy…

L’Herbier sauvage, c’est une petite escapade que l’on pourrait qualifier d’apaisante, tel un rêve éveillé, à travers les zones humides et intimes du corps humain. Cette récréation quasi initiatique est bienvenue en ces périodes de forte chaleur – et accessoirement de défoulement vengeur et anxiogène des mauvais baiseurs baisés par leur dieu imaginaire. Dans cet herbier sulfureux sont consignés de juteux fruits défendus et toutes sortes de végétaux, aux formes parfois si étranges qu’on les croirait venus d’une autre dimension, à la fois obscure, merveilleuse et inquiétante. Vous avez dit lecture d’été ?

L’Herbier sauvage
Textes : Fabien Vehlmann
Dessin : Chloé Cruchaudet
Editeur : Soleil
166 pages couleur – 19,99 €
Parution : 25 mai 2016

Publicités
Cet article, publié dans Hors BD, Société/Chroniques sociales, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.