Un joli trois-mâts sans gouvernail

De cape et de crocs - Alain Ayroles (Scénario), Jean-Luc Masbou (Dessin)

De Cape et de Crocs © 2009 Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou (Delcourt)

A force d’en entendre parler, et plutôt en bien, j’ai voulu tester la série De Cape et de Crocs en me procurant les trois premiers tomes… Je dois dire que j’ai été plutôt déçu, même si je comprends que l’on puisse être fan.

de-cape-et-de-crocsPremière chose, et c’est ce qui m’a attiré en premier lieu : les décors et les paysages sont de toute beauté. Le traitement de la couleur est superbe. Là où le bât blesse, c’est au niveau des personnages, que j’ai trouvé plutôt laids d’une manière générale. Donc en décalage total avec l’environnement. Par ailleurs, ceux-ci sont assez peu attachants, l’idée de deux animaux évoluant dans un monde d’humains est assez bonne au départ, mais me semble mal exploitée ici. Le seul que j’ai apprécié et qui m’a fait hurler de rire (surtout au début en fait, lors de l’épisode de la galère), c’est le petit lapin blanc Eusèbe. Pour le reste, je n’ai pas trouvé grand intérêt et grande profondeur à ces héros…

Certes, je reconnais le travail sur les dialogues, qui prouve que l’utilisation du vieux français n’est pas un frein au succès d’un ouvrage culturel en 2009 et contredit par ailleurs l’idée que les lecteurs de BD seraient des analphabètes… Là dessus, je suis plutôt favorable, mais hélas les tirades de sieur Renard alourdissent parfois le rythme du récit et ne sont pas très drôles… et puis sans parler des tirades, c’est surtout bavard, bavard, bavard…

Pour le reste, le scénario m’a paru un tantinet brouillon et guère palpitant, malgré les multiples rebondissements qui donnent parfois le vertige… Les tribulations de ces deux gentilshommes en fourrure ne m’ont pas vraiment transporté, je n’y ai vu qu’une gentille aventure pour amateurs de cape et d’épée (je n’en suis pas, c’est peut-être la raison de mon manque d’enthousiasme…). Je ne pense donc pas acquérir le quatrième tome et les suivants, je me contenterai de l’emprunter à la bibliothèque (et quand bien même celui-ci serait génial, faudrait-il donc se coltiner les trois premiers pour en juger ?). Mon tort a peut-être été d’attendre trop de cette histoire… (Mai 2009)

De Cape et de Crocs (Actes I-II-II)
Scénario : Alain Ayroles
Dessin : Jean-Luc Masbou
Editeur : Delcourt
143 pages
Parution : septembre 2006

Publicités
Cet article, publié dans Aventure, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s