José Bové n’est pas une marchandise !

Il faut tuer José Bové - Jul

Il faut tuer José Bové © 2005 Jul (Albin Michel)

José Bové vient d’interdire à un fabricant de poupées de fabriquer une effigie à son image. Et tout ça parce qu’il prétend ne pas être une marchandise ! Trop, c’est trop ! Le grand marché doit s’unir pour éliminer à jamais le révolutionnaire écolo à moustaches démonteur de McDo ! Après tout, on a bien vendu la poupée Che Guevara, la poupée Jean-Paul II et la Barbie afghane, et personne n’en avait fait tout un plat ! Mais attention ça ne sera pas si facile de, car le dangereux syndicaliste paysan et sa bouffarde sont sous la protection permanente de ses fidèles brebis entraînées aux techniques du close combat !

D’emblée, je vais être clair. J’aime bien Jul en tant que dessinateur satirique dans Charlie Hebdo ou d’autres magazines. Je l’apprécie moins en tant que bédéaste. Tout au moins pour cette première BD. Je sais qu’il en a fait d’autres depuis que je n’ai pas encore lues. J’espère qu’il s’est amélioré parce que celle-ci, sans être mauvaise, n’est franchement pas ce qu’on peut appeler une réussite. Déjà, je ne suis pas franchement fan du trait, plus adapté au dessin de presse. On aurait donc pu espérer que l’accent soit mis sur le scénario. Las ! Celui-ci, qui part un peu dans tous les sens, aurait sans doute mérité d’être un peu plus travaillé.

C’est pourtant assez drôle, caustique souvent, les patrons comme les écolos en prennent pour leur grade, les thèmes sont plus ou moins d’actualité (plus du tout pour le clonage raélien !) et il y a quelques trouvailles (notamment le passage où apparaît au Forum social européen un Michael Moore égaré et hagard, obsédé par la bouffe, et puis ce clébard nommé Attac qui a du mal à s’y retrouver quand on lui dit « Couché, Attac !« , hilarant !…)… En somme il y a du potentiel, mais cela reste de l’ordre de l’anecdotique.

Ce qui évidemment ne m’empêche pas de penser (et croire) qu’un autre monde est possible… (déc. 2012)

Il faut tuer José Bové
Scénario & dessin : Jul
Editeur : Albin Michel
48 pages – 10 €
Parution : 12 janvier 2005

Il faut tuer José Bové - Jul

Il faut tuer José Bové © 2005 Jul (Albin Michel)

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Société/Chroniques sociales, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s