To the Milky Way

Mars Horizon © 2017 Erwann Surcouf & Florence Porcel (Delcourt)

En 2080, une expédition débarque sur Mars dans le but d’y fonder la première colonie humaine. La question est de savoir comment les six membres de la mission vont réagir au contact de la planète rouge et s’ils vont réussir à s’adapter. Car à cent cinquante millions de kilomètres de la Terre, nombre de dangers et de défis attendent nos pionniers sur cette planète qui a conservé une bonne part de mystère.

Quelque part entre la science fiction et le documentaire, Mars Horizon raconte les premiers pas de l’Homme sur la planète rouge avec pour but ultime de la coloniser. Se déroulant quelque soixante années dans le futur, ce récit d’anticipation de Florence Porcel, conçu également comme un ouvrage de vulgarisation scientifique, énumère les quelques dangers auxquels pourraient être confrontés ces premiers immigrés terriens, mais d’une façon très réaliste et sans effets spectaculaires. Point de monstres à quatre yeux ici, pas davantage de pluies de météorites, le plus gros incident mettant en péril certains membres de la mission étant lié aux faibles réserves en oxygène lors d’une expédition sur le terrain. Et même si les protagonistes sont pour la plupart chercheurs ou scientifiques, ils n’en oublient pas pour autant de s’émerveiller devant la beauté de l’espace infini, ou plus concrètement de se livrer à des expériences sexuelles dans l’atmosphère martienne, sachant que le poids du corps est divisé par trois… Cela étant, ceux qui pensent pouvoir se rincer l’œil avec cet ouvrage feraient mieux de calmer leurs ardeurs, ce dernier n’affichant aucune scène explicite leur permettant d’alimenter leur machine à fantasmes…

Quant à Erwann Surcouf, il remplit également bien sa mission martienne, avec son trait minimaliste s’adaptant bien à la « nudité » d’une planète purement minérale et en apparence vierge de toute vie animale et de présence humaine. Son style « imparfait » (et néanmoins documenté pour ce qui est de la représentation des éléments techniques) distille une certaine légèreté dans un domaine dit sérieux et potentiellement plombant pour les esprits les moins scientifiques.

Loin de Star Wars et des élucubrations propres à la SF hollywoodienne nous sommes ! Il n’empêche que ce récit comporte une certaine capacité à faire rêver malgré son réalisme en mode documentaire, et le fait que Mars, ce n’est pas pour demain mais pour seulement après-demain… A défaut d’être franchement passionnant, ce récit reste captivant par son audace et l’esprit pionnier qui l’anime. A noter qu’il s’agit de la première parution de la collection Octopus, dirigée par Boulet, amateur de sciences à ses heures quand il n’utilise pas son pinceau d’amuseur du neuvième art.

Mars Horizon
Scénario : Florence Porcel
Dessin : Erwannn Surcouf
Editeur : Delcourt
Collection : Octopus
120 pages – 16,50 €
Parution : 8 mars 2017

Extrait p.74-75 : Jeanne sort de la station spatiale et reste interloquée devant le spectacle de l’univers

« Quand je suis arrivé aux câbles, j’ai pivoté. Le spectacle m’a fait l’effet d’une gifle. Aucune langue n’a de mot pour décrire cette beauté et ce vertige… Le vertige n’était qu’intérieur. Je baignais dans un cocon obscur empli d’étoiles. Face à moi, mais aussi sous mes pieds, à l’infini. Partout autour de moi. Je faisais viscéralement partie de l’univers. Il y avait un silence absolu. J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter. J’ai oublié de respirer. Et mon esprit a vacillé l’espace d’un instant.

J’ai de nouveau pivoté et je me suis retrouvée face à Mars. Je lui ai souri. Et j’ai pensé très fort à Alexeï Leonov qui a fait la première sortie dans l’espace il y a 115 ans… Puis je me suis de nouveau concentré. Je m’étais tellement entraînée que les gestes étaient des réflexes. Ça m’a évité de rester hypnotisée par l’Univers. »

Enregistrer

Publicités
Cet article, publié dans Documentaire, Science-fiction, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s