Renaud XIV

bande-a-renaud-pic

La Bande à Renaud © 2016 Richard Guérineau (Delcourt)

Une vingtaine de grands noms de la BD, dont Loisel, Margerin, Rabaté, Boucq, Ptiluc et Juillard, rendent hommage au célèbre loubard de la chanson française, à travers plusieurs de ses chansons. De Laisse béton à J’ai embrassé un flic, vingt-cinq mini-récits entre burlesque et poésie, à l’image de l’artiste.

la-bande-a-renaudLe moins qu’on puisse dire, c’est que Renaud semble être une source d’inspiration pour le neuvième art. Si les textes du chanteur passent si bien l’épreuve de la mise en images, ce n’est peut-être pas par hasard quand on sait que ce dernier est un grand collectionneur de bandes dessinées. A l’évidence, les plus humoristiques comme Laisse béton, le Retour de la Pépette (qui de mieux que Margerin pour l’illustrer ?) ou encore Les aventures de Gérard Lambert (accord parfait avec l’esprit déjanté de Boucq) sont une aubaine pour une adaptation BD. Mais comme Renaud a plusieurs facettes et sait se montrer aussi tendre que révolté (quoique moins vers la fin…), cela se retrouve dans l’aspect graphique très diversifié de l’objet. Entre d’un côté un Yslaire aux influences picturales et de l’autre Dodo & Ben Radis et leur bestiaire punkoïde, il y a autant de différence qu’entre le baroque et le pop-art en peinture.

Pour le reste, si ce côté hétérogène peut correspondre à l’univers du « chanteur engagé », il comporte les défauts de ses qualités, avec un niveau inégal dans la narration. Selon moi, la BD d’une manière générale supporte mal le format court (à l’exception des gags) qui tend à laisser le lecteur sur sa faim. Par ailleurs, malgré leur talent et leur sincérité vis-à-vis de Renaud, certains auteurs semblent avoir manqué d’inspiration, et les histoires censées être drôles ne le sont pas forcément. Certes, la lecture n’est pas déplaisante du tout, néanmoins cet album est loin d’être incontournable. Mais pour quiconque est en panne d’idée pour les fêtes, il constituera le cadeau idéal à faire à un proche et fan du chanteur.

La Bande à Renaud
Scénario et dessin : Collectif
Editeur : Delcourt
104 pages – 18,95 €
Parution : 14 septembre 2016

Publicités
Cet article, publié dans Inclassables, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.