Le géant aux (sept) pieds d’argile

andre-le-geant

André le Géant – La vie du Géant ferré © 2014 Box Brown (La Pastèque)

André Roussimoff fut une star mondiale du catch dans les années 70-80. A la fois champion incontesté et « bête de foire », ce géant faisait sensation partout où il se produisait. Mais derrière le masque d’invincibilité transparaissait un être doux et profondément seul, conscient que ses jours étaient comptés en raison d’un problème hormonal.

andre-le-geantCet album à la narration hyper fluide, doté d’un graphisme noir et blanc stylé et tout en rondeur, retrace la vie de ce champion de catch hors-normes qu’était « André le Géant ». Il est probable que seuls les amateurs de catch se souviendront du personnage, mais on n’est pas obligé d’apprécier la discipline pour appréhender cette bande dessinée qui s’adresse à tous publics. Un rien enfantin, le trait colle très bien à l’histoire de ce « gros bébé gentil » projeté trop vite dans un milieu impitoyable et cupide qui ne resplendissait que par les projecteurs et les paillettes des costumes kitsch des catcheurs.

Et contre toute attente, le lecteur finit par s’attacher à ce doux géant, voué au rôle de babyface durant les matchs, très rarement agressif malgré les provocations et les regards insistants auquel il avait droit plus souvent qu’à son tour. Si sa taille gigantesque a été sa planche de salut pour quitter son bled de Seine-et-Marne et connaître ensuite une carrière internationale, elle fut parallèlement sa malédiction. L’acromégalie dont il souffrait, trouble hormonal dont les principales caractéristiques sont une augmentation anormale des membres et le risque de mort prématurée, finit par devenir son calvaire.

André le Géant – La vie du Géant ferré constitue une découverte plaisante, que les expressions parfois typées de la traductrice québécoise Sophie Chisogne ne viennent en rien gâter, bien au contraire. D’ailleurs, cela paraît fort légitime dans la mesure où celui que l’on qualifiait aussi de « huitième merveille du monde » passa une partie de sa vie au Québec. Avec cette biographie touchante, Box Brown se révèle incontestablement comme un auteur à suivre.

André le Géant – La vie du Géant ferré
Titre original : Andre The Giant: Life and Legend
Scénario et dessin : Box Brown
Editeur : La Pastèque
240 pages –  19 €
Parution Québec : 5 mai 2015
Parution France: 17 septembre 2015

Publicités
Cet article, publié dans Biographie, Documentaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s