Paris à l’imparfait du futur

2155. Un vaisseau spatial se dirige vers la Terre avec à son bord une jeune femme, Kârinh, chargée de veiller sur des corps en hibernation. Celle-ci a réussi à convaincre les Sages de l’autoriser à quitter l’Arche, refuge spatial de ceux qui ont fuit l’apocalypse terrienne au siècle dernier. Nommée chef de bord, son rêve ultime est de découvrir Paris, qu’elle ne connaît qu’à travers des images, des livres, et ses voyages en immersion. Le Paris réel aura-t-il le visage de ses fantasmes lorsqu’elle débarquera pour de bon sur cette Terre que certains décrivent comme une abomination ?

revoir parisRevoir Paris, un album événement qui marque pour notre plus grand plaisir le retour du duo Schuiten/Peeters, cinq ans après Souvenirs de l’éternel présent, délaissant temporairement leurs Cités obscures pour un futur au conditionnel. Comme toujours, l’architecture tient une place centrale dans des histoires fantastiques caractérisées par des distorsions spatio-temporelles où passé et futur ne font qu’un. Pour cet album, François Schuiten a opté pour la couleur dans des tonalités sobres qui viennent revêtir le trait réaliste et élégant qu’on lui connaît. Une fois encore, l’histoire met en scène une héroïne féminine, Kâhrin, en rébellion par rapport à l’ordre établi, le tout dans un univers onirique à la fois familier et inquiétant, où le gigantisme de l’architecture relègue l’humain au second plan.

Le Paris évoqué dans cette première partie n’est que survolé, à l’instar de l’héroïne qui effectue des sortes de voyages astraux très brefs dans un Paris rétro-futuriste, mais on entrevoit vers la fin que la ville a bien changé. Si la plupart des monuments emblématiques sont restés debout, surplombés par des constructions vertigineuses, d’autres semblent avoir fait l’objet de transformations radicales. La jeune Kârinh semble déboussolée par la découverte de ce Paris qui n’est pas exactement celui qu’elle avait imaginé, s’accrochant à la réalité d’un « vrai Paris ». Pas franchement passionnant dans ce tome 1, le scénario parvient toutefois à intriguer le lecteur tout en posant pas mal de questions sur l’identité d’une ville. C’est donc avec une certaine impatience que l’on attend la conclusion de ce diptyque.

Revoir Paris, tome 1
Scénario : Benoit Peeters
Dessin : François Schuiten
Editeur : Casterman
Collection : Univers d’auteurs
64 pages –  15 €
Parution : 5 novembre 2014

Publicités
Cet article, publié dans Science-fiction, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s