Les heures astrales

Le Don de Rachel, de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg (Casterman) — Nous l’attendions avec impatience ce nouvel album du duo Pandolfo-Risbjerg ! Si la magie est toujours présente, Le Don de Rachel, avec une première partie captivante et une seconde partie plus superficielle, laisse toutefois une impression en demi-teinte…

Le lombric, c’est chic !

Sous Terre, de Mathieu Burniat (Dargaud) — Si l’on prétend aimer la Terre, il nous faudra bien protéger la « terre ». La terre sous nos pieds, cette « invisible », mérite mieux que notre ignorance. Mathieu Burniat réussit à nous sensibiliser, sans nous ennuyer, sur un sujet d’importance, car après tout, il s’agit de notre future demeure, et pour l’éternité….

La corneille, le policier et le djihadiste

Tout est vrai, de Giacomo Nanni (Ici Même) — Quand les corneilles investissent la cité… Un récit énigmatique, entre étude ornithologique et documentaire historique. Et si pour mieux appréhender les soubresauts de notre monde, on écoutait un peu plus les oiseaux ?

L’espace d’un éclair

À travers, de Tom Haugomat (Editions Thierry Magnier) — De quoi sont faits nos rêves et vers quelle destinée nous guident-ils ? Quand on a tutoyé les étoiles, que nous reste-t-il à conquérir ? Paru il y a trois ans, ce récit muet et poétique résume avec finesse une vie à la vitesse de l’éclair…

Une uchronie philosophique entre ombre et lumière

Mégafauna, de Nicolas Puzenat (Sarbacane) — Et si l’homme de Néandertal avait survécu en suivant une voie bien différente de celle de l’homo-Sapiens ? A partir de ce postulat, Nicolas Puzenat nous propose une aventure préhisto-médiévale très originale, avec à la clé moult questionnements très actuels.

Quand l’ermite ornemente, l’ermite imite et ment

La Mécanique du sage, de Gabrielle Piquet (Atrabile) — Saviez-vous que jadis, les richissimes Britanniques avaient coutume de s’offrir des ermites ? Ceux-ci étaient sensés apporter la paix à leurs propriétaires en déambulant dans leur jardin. Gabrielle Piquet en a tiré cette amusante fable philosophique.

Étoile mystérieuse

Soleil mécanique, de Lukasz Wojciechowski (Editions ça et là) — Cette BD expérimentale et étonnante a été conçue avec AutoCAD ! Au-delà de l’exercice de style, c’est l’histoire fascinante d’un architecte pulvérisé en plein vol par les nazis, alors qu’il s’apprêtait à toucher le « soleil »…

Dragman, la vraie reine d’Angleterre

Dragman, de Steven Appleby (Denoël Graphic) — Dragman est un superhéros qui comme Superman ou Batman adore porter des collants. Mais plus encore que les collants, c’est les robes qu’il préfère. Car la robe, c’est sa meilleure arme pour mettre les méchants hors d’état de nuire…

Obéir tue

Bartleby, le scribe – Une histoire de Wall Street, de Jose Luis Munuera (Dargaud) — Cette nouvelle d’Herman Melville, aujourd’hui adaptée en BD avec brio, a fait couler beaucoup d’encre depuis sa parution en 1853. Cette « histoire de Wall Street » est loin d’être une ode au capitalisme, mais bien plutôt un grain de sable jeté dans les rouages d’une machine infernale.

Game of drones

1984, de Xavier Coste, d’après l’œuvre de George Orwell (Sarbacane) — Qu’on se le dise, 2021 sera « 1984 » ! A l’heure où la vidéosurveillance connaît un nouveau souffle, l’œuvre culte d’Orwell vient nous rappeler via plusieurs adaptations que le contrôle des citoyens s’accorde (très) mal avec la démocratie.